12 juillet 2009

Le cintre

Exercice de déblocage de la créativité réalisé en atelier de création littéraire, le 16 février 2009

Hier soir, un curieux détail m’a bouleversée. Pendant que mon fils faisait le zouave avec une rondelle de hockey, j’ai remarqué que mon cintre préféré, un canard finement ciselé par un artiste local, brillait par son absence.

Plongé dans son coffre à outils, mon conjoint, un adonis dans la force de l’âge, ne songeait qu’à sa planche d’érable. Une ribambelle de souris aurait pu passer sous le nez de ma fille, lui claquer la porte à la figure, lui faire quitter le plancher des vaches, même une girafe n’aurait pu la distraire de son bouquin.

Seule et abandonnée de tous, je rongeais mon frein devant ma patère, un poteau lisse comme une rampe d’escalier et nu comme un feuillu en hiver. Adieu manteaux, foulards et parapluies! Nul besoin de chercher, je savais où retrouver mes trésors. Méticuleusement rangés par ma maniaque de service, ma divine lavandière, ma parfaite ménagère.

Je ne voulais pas jouer les oiseaux de malheur, mais c’est avec un chat dans la gorge que je suppliai ma bonne étoile :

- Ne laisse pas cette matrone me damer le pion! Mon calendrier a beau être plein à craquer, je suis encore capable de faire cuire un œuf!

Demain, j’aviserai de femme de ménage qu’elle devra désormais respecter mes règles. Le désordre minutieusement organisé de ma maisonnée demeurera coûte que coûte, n’en déplaise à cette obsédée du plumeau!

Contraintes :
Phrase de départ : Hier soir, un curieux détail m'a bouleversée.
Mots concrets à insérer : coffre, calendrier, souris, oeuf, rondelle, girafe, cintre, étoile, érable, ribambelle
Expressions idiomatiques à insérer : Le plancher des vaches, avoir un chat dans la gorge, un oiseau de malheur, faire le zouave, claquer la porte, l'échapper belle, la force de l'âge, damer le pion (à quelqu'un)
Le tout en 250 mots ou moins

Aucun commentaire: